Print Shortlink

Le standard

Le standard du Birman

Le Birman est un chat avec des  » points « (pattes, queue, face, oreilles) colorées et avec une fourrure mi-longue soyeuse et des pieds blancs. C’est un chat assez fort, de taille moyenne avec une ossature relativement forte, bien musclé et de construction harmonieuse. Les pattes sont fortes, assez épaisses, avec de grands pieds arrondis. Queue de taille moyenne à longue et bien touffue. La fourrure en condition d’exposition présente une collerette bien fournie. Le chat donne une impression vivace et intelligente. Le poids moyen d’une femelle se trouve autour de 3,5 kilos, un mâle adulte pèse plus de 5 kilos. Parce que la tête et les pieds blancs sont les traits les plus caractéristiques de la race voici quelques informations supplémentaires.

TETE

 Profil idéal                              Profil acceptable                               Profil inacceptable

standaard-3standaard-1standaard-2La tête présente un triangle arrondi avec un dessus de tête arrondi. Le front est convexe, un peu bombé au dessus des yeux. Le chat a des joues rondes avec des mâchoires fortes et un menton fort. Vu en profil, la tête présente un profil romain, c’est à dire une ligne de nez bombé avec une légère dépression entre le front et le nez.
Les oreilles sont placés relativement bas sur le crâne, bien espacés, de taille moyenne, dans leur base aussi large que leur hauteur, bien fournies. Les pointes des oreilles sont arrondies.
Les yeux sont d’un bleu foncé (bleu saphir)et sont ovales, presque ronds. Elles doivent se trouver dans une linge droite, les coins extérieurs un peu plus haut placés que les coins intérieurs, présentant ainsi le  » look  » désiré.

 GANTAGE

Les marquages d’un chat d’exposition doivent répondre à des exigences très strictes. Sur les pattes se trouvent les seules parties blanches admises sur le corps, des taches blanches sur toute autre partie du corps mènent à la disqualification. Les marquages doivent respecter les limites minimales et maximales indiquées ci-dessous.

 Limites minimales des marquages pour chats d’expo

standaard-4

 Limites maximales des marquages pour chats d’expo

standaard-5
Les gants des pattes avant sont de préférence symétriques et ne dépassent pas la jonction du pied et de la patte. Sur l’arrière des pattes avant le blanc ne doit pas dépasser le sixième doigt.
Les chaussettes des pattes postérieures couvrent le pied entier et sur l’arrière le blanc remonte en une pointe que doit atteindre 2/3 du dessous du pied, formant ainsi les éperons.

 DEFAUTS

  •  L’Absence d’une ou deux éperons sur les pattes arrière.
  • Des taches blanches dans les parties colorées (points) et vice versa. Une tache blanche sur les parties génitales.
  • Des doigt colorés ou des parties colorées dans les pattes blanches.
  • Du blanc remontant sur le côté ou l’arrière des pattes avant (remontées).
  • Des taches blanches autres que sur les pattes (goutte de lait).
  • Forte asymétrie entre gants et chaussettes.
  • Strabisme.
  • Nœud ou rupture dans les vertèbres de la queue.
  • Dépigmentation du spéculum nasal.

Le standard décrit le Birman idéal. Or, il n’y a guère de chats parfaits, mais surtout chez le Birman les défauts par rapport au standard sautent aux yeux, bien évidemment à cause des marquages blancs. En principe l’éleveur possède des chats qui répondent le plus possible au standard. Néanmoins, il ne faut pas oublier le type en général. Ce qui rend le Birman un chat extraordinaire et l’harmonie de l’ensemble : type de tête, corps, marquages et caractère.